L’EPMS du provinois PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 14 Février 2012 00:00

L’EPMS du provinois travaille à l’IMED

Thierry, Mohamed, AlainThierry, Mohammed et Alain

Reprendre la gestion de la restauration de l’IMED  peut surprendre quand on évoque la qualité du travail réalisé par l’EPMS du Provinois depuis deux ans.

L’explication est simple.  Le succès grandissant de la formation en restauration et l’impossibilité juridique pour l’EPMS  du provinois de prendre en charge nos jeunes appentis, nous a contraint à reprendre  l’intégralité de la gestion de la restauration, qu’elle soit destinée à la collectivité ou au restaurant d’application.

Pour remplacer Olivier, employé de la SOGERES, c’est Mohamed (au milieu sur la photo)qui fut choisi par les  deux responsables de formation,  Thierry Hecquet (à gauche) et Alain Hamel (à droite).Chargé d’ assurer l’encadrement de l’équipe de l’EPMS et, aussi, parfois, les apprentis de l’IMED, il forme, avec Natacha et Marie-Christine, une  équipe de haut niveau.


Repas de fête à l'I.M.E.D. Repas de fête à l’IMED. L’EPMS fait
sa part de travail

Renforcement de la formation, qualité des produits, maintien de l’emploi des travailleurs handicapés, apprentissage des gestes techniques, maitrise des normes d’hygiène, travail d’équipe

Le ballet des serveursLe ballet des serveurs a de l’allure

C’était  une belle expérience que l’IMED tenta en 2007 de proposer à l’EPMS du Provinois de venir cuisiner quotidiennement à l’IMED. Dans ce temple de la bonne cuisine qui avait charmé les papilles de plus d’un gourmet, le pari était osé. Avec l’aide de la SOGERES qui nous offre  la garantie d’un choix de produits de qualité, adossé au travail de cuisiniers professionnels rompus  aux méthodes modernes, les travailleurs handicapés de l’EPMS font mieux que se défendre. Ils assurent un remarquable travail, en cuisine comme en salle.

Les consignes viennent d’Alain Hamel pour la salle et de Thierry Hecquet pour la cuisine. Les menus sont validés par le médecin de l’IMED et la diététicienne de la sogérès. Il ne reste plus qu’aux travailleurs de l’EPMS de préparer, découper, cuire, rôtir, sous le regard attentif d’Haby et d’Angélique, monitrices d’atelier et parfois un peu plus.

Et les enfants, qu’en pensent-ils ? Quand on les interroge, ils ne répondent pas, trop occupés à finir leurs assiettes.

Mise à jour le Mardi, 15 Mars 2016 10:16
Retour...  

Calendrier

se_module_calendrier_218 - style=default - background=
<<   201711<201810 Novembre 2018 >201812   >>201911
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
218201811