image image image image image image
Décomplexer le handicap Le conseil d’administration de l’EPMS de l’Ourcq est présidé par Véronique PASQUIER, Conseillère départementale du canton de Claye-Souilly. Règlementairement, le conseil d’administration d’un « établissement public  départemental» est composé de conseillers départementaux, de représentants de la  mairie d’implantation, de représentants des usagers ainsi que des représentants du personnel. Le conseil d’administration définit la politique générale de l’établissement et délibère sur les modalités de sa gestion.

L’Epms de l’Ourcq s’engage dans une politique active de partenariat avec d’autres institutions afin de proposer des modes d’intervention qui répondent aux besoins repérées des personnes accompagnées. Le conseil d’administration soutien cette démarche et œuvre pour la modernisation de l’établissement.
L’insertion dans l’emploi comme vecteur d’intégration Le choix d’entrer dans un dispositif d’insertion, en partenariat avec des entreprises (groupe FLO, Sogeres) et un CFA  sur un plateau technique de formation aux métiers de la restauration et de l’hôtellerie.
Par le truchement d’un restaurant d’application, l’apprentissage trouve là une forme d’expression tout à fait adaptée aux personnes accueillies.
Accueillir tous les enfants La  volonté de ne pas pratiquer de sélection contraint d’adapter notre activité aux personnes qui nous sont confiées. Notre projet d’établissement intègre cette  philosophie en raison de son statut d’établissement public. Recherche permanente de la solution la mieux adaptée, soutien actif aux familles, accompagnement personnalisé (référents éducatifs, service de stages, suivi éducatif après la sortie)
Proposer un dispositif d’hébergement de proximité Lorsque les conditions de vie, du travail des parents, ou simplement lorsque un éloignement provisoire permet à la cellule familiale de résister à la problématique que génère le handicap, un (63 places à temps partagé avec ouverture le week-end et séjours de vacances), contribue à l’éducation des jeunes handicapés. Ce dispositif organise un accompagnement résolument tourné vers la recherche de l’autonomie et l’intégration dans la cité (associations sportives, culturelles), en tentant de briser les codes de « l’internat »
Participer à l’éducation Cela implique de ne pas ignorer le lent mouvement vers la reconnaissance d’une place à part entière dans les dispositifs de droit commun. La scolarisation des enfants handicapés admis à l’IMED s’appuie aussi  sur des actions d’intégration individuelles ou collectives, en primaire ou au collège. Parallèlement, Un Service d’éducation spéciale et de soins à domicile de 40 places  contribue activement au maintien de jeunes élèves handicapés dans un parcours  scolaire normal.
Au service des personnes 1-Au service des personnes sur leur lieu de vie pour offrir un service personnalisé aux personnes handicapées. Pour accompagner cette volonté, l’IMED s’est doté de services adaptés à la situation de chacun. Répartis sur un territoire qui couvre un axe allant de Meaux à Villeparisis, en passant par Claye-Souilly, 13 services  contribuent à ce que les jeunes handicapés vivent leur existence au milieu de tous et aux cotés de leurs proches.
Présentation PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 02 Mai 2017 00:00
E.P.M.S. de Claye-Souilly 77

A l'inititive du docteur André DARFEUILLE, maire de Claye-Souilly.

L’Établissement public médico-éducatif de Claye-Souilly a été créé en 1972 par une décision du préfet de Seine et Marne, sous la dénomination : Institut médico éducatif départemental.

Conçu pour accueillir 80 enfants et adolescents du département de seine et marne, il a été érigé en établissement public départemental en 1986 dans le cadre  de la décentralisation.

Ce statut autonome lui a été conféré par un arrêté préfectoral n° 76-85 du 16 octobre 1985.Le conseil d’administration, créé le jour même, était présidé jusqu’en 1997 par monsieur Claude AVISSE, Conseiller Général du Canton de Lagny, Maire de Lagny sur Marne, représentant Monsieur le Président du Conseil Général. Monsieur José HENNEQUIN, Conseiller Général du canton et maire de Villeparisis lui a succédé de  1997 à 2001.

Michèle Pelabere, conseillère générale et adjointe au maire de Villeparisis a occupé cette fonction de 2001 à 2015. Pendant sa mandature, l’établissement c’est doté de services nouveaux :

-          Un Centre d’Accueil de Jour de 32 places
-          Un Service d’Éducation Spéciale et de Soins A Domicile de 40 places
-          Un ITEP de 15 places
-          Une  unité pour adolescents autistes
-          l’externalisation des sites d’hébergement, et la création d’une unité externalisée pour jeunes majeurs a permis d’offrir une palette innovante d’offres d’accompagnement.

E.P.M.S de Claye-Souilly 77

Ne jamais laisser personne au bord du chemin.


E.P.M.S de Claye-Souilly 77

En 2015, c’est Véronique Pasquier, Conseillère Départementale, Conseillère  municipale à Claye-Souilly qui à été nommée à la Présidence du Conseil d’Administration.

Connaissant parfaitement le territoire, elle porte la responsabilité de conduire l’établissement dans sa mutation vers de nouvelles missions définies suite aux recommandations émises par le rapport PIVETEAU « zéro sans solution » paru en juin 2014.Ce rapport s'inscrit dans la suite d'autres rapports, comme de la loi de 2005 sur les personnes en situation de handicap, ou encore des orientations fortes du Conseil de l'Europe sur l'inclusion en milieu ordinaire. Il fait l'objet d'une mise en œuvre sous la responsabilité de Marie-Sophie DESSAULE, chargée de mission, sous l'intitulé « Une réponse accompagnée pour tous ».

Cette orientation nationale conduit l’EPMS à revisiter son organisation, à rechercher les coordinations, à faire évoluer les cultures et pratiques professionnelles, pour permettre d'atteindre un objectif consacré par les politiques publiques et attendu par les personnes et leurs familles : accompagner des parcours de vie sans rupture, objectif conduisant à ne plus raisonner en termes de places, mais de dispositifs, au service de parcours individualisés.

Plus largement, les structures médico-sociales poursuivent leur adaptation face à un paysage encore en mouvement. Les autorités publiques envisagent des évolutions dans les modes d'organisation et de coopération.  Les professionnels sont eux-mêmes engagés dans des processus d'adaptation, dans un contexte de modification des diplômes du travail social et de la formation professionnelle.

« Ne jamais laisser personne au bord du chemin », dit le rapport Piveteau, au sujet des personnes en situation de handicap dites sans solution, sur listes d'attente, ou bénéficiant d'un accompagnement qui n'est pas ou plus adapté à leurs besoins. L’établissement s’engage dans cette mutation historique pour le secteur de l’accompagnement du handicap en s’appuyant sur le principe que quelque soit la complexité ou la gravité de leur situation, les personnes en situation de handicap et leurs proches puissent bénéficier d’une réponse globale adaptée et accompagnée dans le temps.

fin_articles

Mise à jour le Mercredi, 10 Mai 2017 10:41
Retour...  

Calendrier

se_module_calendrier_218 - style=default - background=
<<   201711<201810 Novembre 2018 >201812   >>201911
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
218201811